Maman, raconte moi une histoire…

Hello les filles et les gars,

J’ai envie de vous parler un peu à cœur ouvert….le cœur d’une mère avec ses questions et ses doutes.

Comme beaucoup de parents, le coucher est un moment qui peut s’avérer compliqué….En ce qui me concerne, j’ai deux options. Soit ma fille tombe de sommeil  sur le canapé avant le repas….soit elle est pleine d’énergie jusqu’à pas d’heure.

Alors évidemment en bonne mère veillant à la santé de ses enfants, j’essaie de veiller à ce que l’heure du coucher ne soit pas trop tardif….enfin surtout  rapport au regard accusateur de la maîtresse qui me voit déposer ma fille se décrochant la mâchoire à force de bailler tous les matins….ou à sa petite moue désapprobatrice lors de la réunion parents prof après m’avoir signifier que ma fille s’endort au temps calme….Ah bon???? Parce que c’est le pas le but du temps calme? Et bien non! figurez vous : le temps calme c’est pas fait pour dormir sinon ce serait un sieste Madame….Euh ok!

Bah oui logique! En même temps, cale toi sur un tapis, après le déjeuner, à l’heure de la digestion, dans une pièce obscure avec une musique douce et on verra si tu t’endors pas!!!!

Bref j’essaie de coucher mes enfants tôt! Comme tous les parents, on travaille à un rituel….brossage de dents, préparation des affaires du lendemain, mise en place de la veilleuse…. et quand la phrase : « maman, tu me racontes une histoire? » retentit alors que tu t’apprêtes à passer le seuil de sa chambre…alors une goute de sueur coule dans ton dos, ton pouls s’accélère et ta gorge est sèche….

Pourtant quand j’étais enceinte (la première fois hein, la deuxième tu n’as plus d’illusion, tu as juste oublié!), je rêvais de ce petit moment précieux où tu te cales à côté de ton enfant dans le lit et que tu prends une voix douce pour lui lire une histoire.

Sauf que ce que tu sais pas à ce moment là,  que ce sera toujours la même histoire….tous les soirs la même histoire…sa préférée….celle où à chaque page tu dois lui montrer les images. Celle où elle commente et te raconte tout ce qui n’est pas écrit….et c’est long l’imagination d’un enfant très long….et alors que tu rêvais d’un moment doux, calme et apaisé…tu te retrouves avec un enfant excité, qui en sait plus que l’auteur lui même sur sa propre histoire, qui brûle de te dévoiler l’intrigue qu’il connaît par cœur parce que tous les soirs c’est le même livre, la même histoire donc la même intrigue….qui rit aux mêmes blagues..qui fait des « oh » « ah » exactement aux mêmes moments à chaque fois, tous les soirs…..qui murmure les répliques des personnages en même temps que tu les lis….qui te fait recommencer trois fois la même phrase parce que tu n’y mets pas la bonne intonation…; toi, en mère aimante et surtout impatiente que la progéniture s’endorme, parce qu’il te reste la vaisselle, la lessive, les comptes…encore à faire ; tu obtempères….bien que la voix dans ta tête hurle : « mais putain si tu la connais l’histoire, tu n’as qu’à la lire toi même bordel!!!! ». Mais ta fille a 5 ans , elle ne lit pas.

Et parce qu’il me reste un tout petit peu de dignité, je n’évoquerai pas les fois où l’histoire du soir est ultra efficace sur mon propre endormissement et je me réveille en sursaut dans le lit de ma fille, qui « lit » son bouquin.

La première fois tu es attendrie par son investissement…la 274 ème fois tu as peur quand elle choisi son livre.

Si tu as de la chance, son livre préféré c’est une histoire avec des animaux qui parlent. Normal! Et bien sûr tu te retrouves à devoir assurer les dialogues en empruntant tour à tour la voix de Léon le lion, de Siméon le hérisson, de Caliope l’antilope, et de Socrate la blate….Alors deux questions : dans quelle réalité parallèle un lion et une blate se tape la discute et surtout quelle voix cela peut avoir une blate…autant un lion on imagine, autant une blate…..Mouais pas simple hein?!

Et puis si tu as moins de chance, son livre préféré c’est une histoire de princesses et de princes charmants. Aux choix : elle perd sa pompe comme une malheureuse en fin de soirée, elle pionce depuis des années sur un lit de camp en plein milieu d’une forêt ou elle s’embrouille fort avec sa belle mère et elle se retrouve logée par passe partout et ses frères à Fort Boyard. Et voilà, que l’histoire du soir devient un problème éthique dans ta tête . parce que tu peux décemment pas répéter à ta fille tous les soirs que la vie d’une femme, c’est d’être une pauvre petite fille fragile, tête en l’air, fatiguée, narcoleptique et en conflit avec sa famille  dont l’avenir tient au bon vouloir d’un mec plus ou moins charmant et plus ou moins courageux.

Et le pire c’est la fin de l’histoire, celle où ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants… Mais personne ne dit combien? Et c’est bien ça le problème. Tu l’imagines Blanche Neige avec ses 9 enfants, des cernes comme des valises, des seins soumis à la gravité, des vergetures sur sa peau laiteuse….seule parce que le prince charmant se sera tiré avec Vaiana, plus jeune, plus exotique….pas de mode de garde parce que la belle mère voudra forcément pas garder les gosses…à devoir spoiler le job de Cendrillon pour faire bouillir la marmite….et raconter des histoires à ses gosses pour qu’ils s’endorment….Mais si tu essaies de lui expliquer, elle est pas prête de s’endormir tôt la gamine!

Alors voilà l’histoire du soir se termine soit en calvaire interminable répétitif soit en conflit éthique interne….du coup en bonne mère indigne, je branche le lecteur CD, et je laisse Pierre Arditi se fader l’histoire du soir.

A très vite

Draw_Signature_App_(671).png

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s