IT S A BOY : LA DELIVRANCE!

Hello vous et vous,

Pas de publication depuis plus d’un mois car comme cela n’aura échappé à personne, j’étais en mode poule couveuse ou plutôt baleine échouée au fond de son canapé dans l’incapacité de se mobiliser sur autre chose que « putain mais quand est ce qu’il sort bordel de m…….?????? »

Alors, il m’a fallu attendre encore, et encore les préconisations du médecin quant au déclenchement possible de mon accouchement. Je vous passe les joies des dernières semaines où ton corps est littéralement squatté par ton enfant qui pèse aussi lourd que ton gigot du dimanche en famille! Mais évidemment, le doc (que j’aime presque d’amour tellement il est professionnel et gentil) préconise plutôt de « laisser faire la nature ; c’est mieux » dit-il en souriant!!!! Bah oui, gentil tout plein mais il reste un homme et par conséquent ne mesure absolument pas ce que signifie sortir un gigot d’environ 4,5 kilo de son vagin!!!!!

L’entourage soutenant au possible dans ces moments de crises que sont les derniers jours de la couvade, où l’impatience se mélange aux hormones, à la douleur, à l’inconfort ; ne cesse de vous répétez : « mais il est rentré, faudra bien qu’il sorte! » En voilà une vérité rassurante….sauf que les gars : ai je besoin de rappeler que ça faisait pas 4,5 kilo à l’entrée??????

Puis alors que tu désespères, que la déprime te gagne et que pour t’occuper l’esprit tu décides de ranger tes dvd assise sur un pouf (oui chacun ses hobbies)….tu perds les eaux!

Alors revenons, si vous le voulez bien, sur cette expression « perdre les eaux » : tu ne les perds pas au sens strict du terme, genre comme ton trousseau de clés que tu ne sais plus où tu as rangé ; mais c’est plutôt un truc du genre le tuyau de ta baignoire qui pète et malgré tes nombreuses tentatives pour colmater la brèche, c’est l’inondation…. Bon moi qui avait peur de ne pas m’apercevoir du phénomène (pour la grande, la poche des eaux avait été rompu par la sage femme), que neni! Impossible de s’y méprendre. T’ es là, assise au calme…il t a fallu la matinée entière pour te motiver à prendre une douche, te laver les cheveux, et enfiler autre chose que jogging de grossesse (parce que oui, oui, même le jogging baggy avait besoin d’être de « grossesse » donc no comment!)….et encore deux autres bonnes heures pour arriver à te mobiliser sur autre chose dépérir sur ton canapé….quand tout à coup ( on dirait un peu un film catastrophe non?) survient cette sensation incongrue d’un liquide chaud qui s’écoule sur ton jean( jean de grossesse évidemment!) tout propre….

Comme cela fait plusieurs semaines que tu n’es plus en pleine maitrise de ton corps, le premier reflexe est de contracter le périnée….au cas où tu en serais au point critique de ta vie où tu ne maitriserais même plus ta vessie! Puis tu te lèves….et là le doute n’est plus permis….le tuyau de la baignoire a explosé….tu es trempée, tu ne peux rien y faire, et malgré tes tentatives pour colmater la brèche ( c’est à dire serrer les cuisses!) ; rien ne fonctionne…alors tu comprends : tu viens de perdre les eaux et elles sont en train de s’étaler sur le sol de mon salon!

Ainsi, le moment est venu….tout seul….la nature a fait son travail…..et donc la première sensation de ton deuxième accouchement (l’apothéose de la plénitude de ta grossesse!) sera à jamais cette sensation tout à fait désagréable de se faire pipi dessus!!!! Comme l’impression qu’elle se fout un peu de la gueule des femmes la nature non?

« Au secouuuuuuuuuuuuuuuuuuuurs »  : oui c’est ce qui résonne dans ta tête quand tu comprends ce qui est en train de se passer. Parce que même si tu as appelé ce moment de tes voeux toutes les nuits depuis des semaines…tu n’es pas prête!!!! Bah non, parce que quand tu te projettes le jour de l’accouchement dans ta tête, t’es jamais chez toi toute seule, en train de ranger tes dvd, à un demi heure d’aller récupérer ta gamine à l’école, avec le doute de savoir si tu as bien mis ton déo et assez de soutien gorge dans ton sac de l’hôpital!!!!! Décidément, il n’y a jamais rien que se passe comme prévu!

Bref, la panique passée, le plan se met en place, on passe les coups de fil indispensables….et nous voilà rendues à la maternité pleine d’énergie et dans l’euphorie de se dire que dans trois ou quatre heures enfin il sera là…..

« Hahaha » fait la nature! Ce serait vraiment trop simple! Après une heure d’attente pour être osculter, voilà que la gentille sage femme nous explique qu’on va se laisser 24h pour se mettre en travail et ensuite si il faut on declenchera l’accouchement avec un produit auquel il faudra peut être 12 heures pour être actif!!!!!

Comment ça se mettre en travail? Parce que je ne suis pas en travail là, l’eau dans mon salon c’est pas le début du travail mais putaiiiin c’est quoi cette arnaque???? Le plan c’était / je perds les eaux, je fonce à la mater, je pousse 20 min et c’est réglé!!!! Mais non Moooosieur le bébé a décidé de faire une feinte…. Et puis c’est quoi ce « on » va attendre, « on » va se mettre en travail…. y a pas de on ma petite dame…parce que vous dans 3heures vous rentrez chez vous manger des pâtes, moi je suis bloquée ici et je vais être obligée d’avaler l’omelette nature et le potage sans sel de l’hopital, servi à 17h30….mais putain je goute à cette heure là moi d’habitude!

Donc c’est MOI qui attends encore et encore!!!!!!! Et c’est MOI qui travaille!!!!

Mais je n’ai pas eu à attendre longtemps…. entre 20h et 00H00 j’ai du faire 10 fois le tour de l’hôpital à pied, monter et descendre les escaliers, en m’arrêtant tout les 10 mètres pour m’agripper aux barres qui longent les couloirs, en soufflant tout ce que mes poumons pouvaient permettre et en insultant la terre entière à chaque contraction….J’avais oublié mais vraiment ça fait mal………………..

A minuit, j’ai eu le plaisir de m’entendre dire « qu’on » avait bien travaillé et qu « on » allait  pouvoir s’installer en salle de travail pour la mise en place de la péridurale!!!!

C’est un peu comme si vous annonciez à un aveugle que d’ici 20 minutes, il allait voir! Un mélange d’incrédulité, de soulagement et d’émotion….Et quant l’anesthésiste, que vous n’avez jamais vu, entre dans la pièce avec sa seringue de 30 cm de long, dont vous savez qu’il doit la planter en plein milieu de votre colonne vertébrale….il devient subitement votre meilleur ami, limite si il vous le demandait là, maintenant, tout de suite, vous pourriez l’épouser!

Voilà, je vous raconterai bien la suite avec le second degré qui me caractérise, avec quelques détails décalés et un peu trash dont j’ai le secret….mais tout s’est bien passé!!!!

Grace à une équipe au top et ma soeur indéfectiblement présente, qui est le seul « on » possible dans toute cette histoire, j’ai mis au monde mon fils à 3h20 du matin dans le calme et la sérénité….Et mon corps et moi même en gardons un merveilleux souvenir!

Mais si vous voulez rire un peu, la prochaine fois je vous raconterai mon accouchement, l’autre, le premier….la boucherie!!!!!

Sachez que c’est un plaisir de vous retrouver….

A très vite

Aurélie

 

4 réflexions sur “IT S A BOY : LA DELIVRANCE!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s