Ce soir j’ai retrouvé ma fille de bonne heure.

Ce soir, je sors du travail un peu plus tôt pour récupérer ma fille à la garderie. Depuis plusieurs semaines, je suis investie dans plein de nouveaux projets qui me prennent du temps. Et notamment le temps que je passe normalement avec elle à jouer, danser, chanter, dessiner….

Donc, je suis pleine de bonnes résolutions, comme à peu près toutes les 3 semaines. (oui je sais un peu comme le cycle féminin, je chercherai la connexion psychanalytique une autre fois!) et je vais la retrouver de bonne heure.

Quand on attend un enfant (en tout cas moi!), on est impatient : 9 mois c’est très long. On est impatient de le rencontrer, de le câliner, de l’aimer bref on est impatient de jouer à la poupée. Puis quand il naît, on est à la fois désarmé et submergé. Désarmé face à tant de fragilité, ce petit être si paisible (quand il hurle pas à la mort parce qu’il a la dalle!), si angélique ( quand il vous cannibalise pas le sein parce qu’il a encore la dalle!). Submergé par tant de responsabilités, qui viennent du jour au lendemain. Il est complètement dépendant de vous cet enfant, pour manger, s’habiller, être bien, propre et surtout habillé correctement! Le principe même du bébé c’est qu’il a besoin de vous ; c’est la base! C’est très gratifiant, ça valorise : être la personne, l’unique, essentiellement indispensable à la vie d’un autre tout petit être ; c’est souvent ce qui génère ce sentiment de plénitude chez mes copines de la secte des mères parfaites : mais si, celui dont on vous gave pendant 9 mois en vous disant « ah tu verras ça change la vie ». Si seulement, j’avais vraiment mesuré le sens de cette phrase!

Puis, vient la fin du congé maternité! Et là, on déchante! On déchante de tant de dépendance! On déchante devant le petit pot carotte brocoli, dont une partie se retrouve par terre sur votre tapis beige, en poil de dromadaire des canaris, et l’autre sur la tablette de la chaise haute, encore…. mais que bébé ne peut pas nettoyer. (il tient même pas assis alors à quatre pattes en mode Cendrillon vous imaginez?!!). On déchante devant la poubelle pleine de couches sales qu’il faut descendre dans le local poubelle mais seulement quand bébé sera profondément endormi et en courant…..parce qu’on ne laisse pas bébé tout seul dans la maison….c’est pas bien! Sauf qu’il est 23 h et qu’à 23 h, on a ni envie de descendre 3 étages, ni envie de courir, on veut juste dormir…parce que demain on travaille et qu’il faut se lever deux heures plus tôt que les 10 dernières années pour emmener bébé chez Tati, crèche, nounou…..mais on peut pas, il faut faire la lessive encore parce que bébé ne sait pas faire fonctionner la machine à laver ; c’est quand même pas compliqué !

On déchante devant les trois étages qu’il faut monter, avec bébé dans une main, parce qu’il ne marche pas encore, et avec les deux sacs de courses, le pack de lait et le pack d’eau dans l’autre. On déchante devant ce bain, qu’on a plus le temps de prendre parce que bébé ne dort pas assez longtemps pour que l’eau chauffe, que la baignoire se remplisse et que la mousse mousse. On déchante devant les grasses matinées qu’on ne fait plus parce que quand bébé se réveille on se réveille.

On déchante les matins d’école, où le manteau sur les épaules, le sac à main à gauche, le panier repas calé sur l’auriculaire gauche, le sac à dos de la petite à droite, la clé de voiture sur le pouce droit, la clé de la maison dans la serrure de la porte, l’aiguille de la montre indiquant un heure bien trop proche du point critique où tu es en retard, alors tu entends ta fille te dire « maman je sais pas mettre mes chaussures »…donc tu poses tout! Dommage…on y était presque!

On déchante quand on est bien au calme, dans le canapé, douillettement emmitouflée dans le plaid, devant un bon film à suspens comme on les aime et qu’au moment précis où l’intrigue se dénoue, où l’assassin va être révélé, vous entendez la douce voix mélodieuse qui vient des toilettes « mamaaaaaannnnnn, tu peux venir m’essuyer! ».  On déchante les matins patraques où il faut quand même se lever pour l’emmener à l’école, parce que vraiment 3 ans et demi c’est encore un peu jeune pour la laisser aller à l’école seule : l’année prochaine peut être!

Et alors, on se prend à rêver d’indépendance et d’autonomie. On parie sur son âge de marche et on rêve du moment où il descendra la poubelle, portera le pack de lait, lavera son assiette et fera même son propre repas (au moins ouvrir le paquet de chips)! On s’imagine au lit, le dimanche matin, encore à 10h, pendant que bébé autonome aura réchauffé son lait et ses corn flacks dans le micro onde. Et alors, à nouveau on est impatiente du moment où il marchera seul, et qu’enfin vos bras, vos hanches, votre dos seront au repos. On s’impatiente du moment où il parlera, enfin, avec des vrais mots, audibles, compréhensibles par tous (ce qui veut dire que plus personne ne pourra faire semblant de ne pas comprendre pour ne pas se déranger!), des mots qui vous permettront d’élever le débat, de faire des phrases syntaxiquement correctes, sujet+ verbe + complément! La vie quoi!

On s’impatiente de l’âge fatidique où la tv dans la chambre sera politiquement correct et alors on récupérera la télécommande, le choix du programme…fini Peppa Pig, Docteur La peluche, Pat patrouille et toutes la clique des animaux qui parlent!  On s’impatiente de l’âge du permis et des weekends chez les copains, qui vous rendront votre espace vital, votre maison, vos bains interminables, vos allers et venus nu entre la chambre et la cuisine….vos repas uniquement composés de bonbon et/ou tartines de Nutella! Le rêve….

Mais, quand la réalité rejoint la fiction: on est pas prête!

Ce soir, j’ai été récupéré ma fille à la garderie de bonne heure. Sur le chemin entre l’école et la voiture, elle me raconte sa journée. Et devant la porte arrière de la voiture familiale (ah oui c’est fini les coupés sport!!!!), alors que vous allez lui ouvrir la porte pour l’asseoir dans son siège auto, elle me dit : « non mais laisse maman, je sais le faire, regarde, je fais toute seule! ». Et effectivement, elle l’a fait, elle a ouvert la porte seule, elle s’est hissée dans le siège et a bouclé sa ceinture! Oui, oui, elle a bouclé sa ceinture. Et enfin, en me souriant à pleine dents, elle m’a dit : « tu vois maman, j’ai pas besoin de toi!!! »

Et bien, je vais vous dire un truc, j’étais pas prête!!!!! Donc lorsqu’elle a voulu fermer la portière seule, (puisqu’elle est autonome!), j’ai dit non!, j’ai rangé ses mains et claqué la portière! Pas besoin de moi, comme une gifle! 3 ans et demi seulement et sans que je m’en aperçoive, elle me le sert à toutes les sauces le « non c’est moi, je sais faire toute seule! »

Entre nous, je vais te dire un truc ma petit fille : à peine 3 ans et demi pour jouir pleinement de mon statut de personne indispensable, je n’ai pas encore complètement exploité et capitalisé la dimension valorisante et gratifiante! C’est trop court alors à partir de maintenant tu remballes ton autonomie et c’est moi qui ouvre les portières! Et, ton permis tu n’es pas prête de le passer! Non mais ooooooooooooh!!!!!!

Il y a encore quelques mois, mon bébé était un bébé et aujourd’hui c’est une petite fille, je n’ai plus de bébé, elle n’a plus complètement besoin de moi, je ne suis plus son unique repère et je viens juste de m’en apercevoir! Le temps passe trop vite, j’en aurai presque des envies de régression…..

A très vite

10 réflexions sur “Ce soir j’ai retrouvé ma fille de bonne heure.

  1. Mama dit :

    L’année prochaine n’arrive pas la prochaine année, c’est dans très très longtemps mais ça je te laisse le découvrir. …..et merci pour ces beaux souvenirs.

    J'aime

  2. Anne S dit :

    Ah oui ça défile !! Margot fait sa vie et tu te rends compte maintenant elle nous demande si elle peut jouer dans sa chambre toute seule comme une grande !!! Et moi je reprends le boulot dans un mois aujourd’hui ! Clément va avoir 3 mois !!! Gros bisous

    J'aime

  3. Nala dit :

    Ah ! Une patiente m’a justement dit hier « quand on est parent, on le reste toute notre vie, meme si on reve du moment où les enfants partent de la maison, une fois que c’est fait on continue quand meme de s’inquieter ». Alors bon je suis pas maman alors j’y connais sans doute rien du tout, mais je crois que tu seras toujours sa maman et que meme si elle met sa ceinture toute seule il faudra bien que tu sois là pour lui rappeler de s’attacher à un moment ou un autre 😉

    J'aime

    • aureliesansdessusdessous dit :

      Je crois que ta patiente a raison mais ca pique un peu quand même. Ce matin elle s est levée seule et a allumé la TV seule en attendant que je me réveille….je suis foutue elle sait se servir de la télécommande 😘

      J'aime

  4. Anne S dit :

    Ah oui ça défile ! Tu te rends compte que margot nous demande si elle peut jouer toute seule dans sa chambre comme une grande !! 😉 heureusement j ai Clément qui a 3 mois et tjs besoin de sa maman !! Gros bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s